•                                  Six pieds sous terre

    Tout

    Est parti, tout là-haut

    Ils m'on dit

    Dans le ciel envolés

    Les bons

    Commes les mauvais

    Souvenirs et les chagrins

    Dans le ciel

    Qui, mais aussi les rires

    Et moi, j'en ai tant besoin.

    Oui, tant besoin!

    Oh, tant besoin!

    Il faudra bien

    Ne plus me mentir

    car j'ai bien vu

    Que dans le ciel

    Il n'y a rien.

    Je lève les yeux

    Le jour, la nuit

    Ils m'ont menti:

    S'il y a de l'or,

    Des êtres chers,

    Ou des trésors,

    C'est à mains nues

    Qu'il faut chercher.

    C'est six pieds sous terre,

    sous terrre,

    C'est six pieds sous terre,

    Et je creuse,

    Je creuse,

    Car c'est là,

    c'est sous la terre,

    Douce,

    Argileuse,

    Et  sous mes ongles,

    sur mes mains,

    La pluie coule.

    Elle vient du ciel.

    Douce,

    La boue dans mes cheveux

    Est si douce.

    La pluie ferme mes yeux.

    Moi, je ne vois plus le ciel.

    Soudain, je m'entends rire,

    Quand la pluie

    Sur mes dents vient mourir

    Et moi, j'en ai tant besoin.

    Oui, tant besoin!

    Oh, tant besoin!

    Il faudra bien

    Ne plus me mentir

    Car j'ai bien vu

    Que dans le ciel

    Il n'y a rien

    Je lève  les yeux

    Le jour, la nuit

    Ils m'ont menti

    S'il a de l'or

    Des êtres chers

    Ou des trésors

    C'est à mains nues

    Qu'il faut chercher.

    (paroles; Robert/ Musique; Mathieu Salandin)


    votre commentaire
  •                                  Six pieds sous terre

    Tout

    Est parti, tout là-haut

    Ils m'on dit

    Dans le ciel envolés

    Les bons

    Commes les mauvais

    Souvenirs et les chagrins

    Dans le ciel

    Qui, mais aussi les rires

    Et moi, j'en ai tant besoin.

    Oui, tant besoin!

    Oh, tant besoin!

    Il faudra bien

    Ne plus me mentir

    car j'ai bien vu

    Que dans le ciel

    Il n'y a rien.

    Je lève les yeux

    Le jour, la nuit

    Ils m'ont menti:

    S'il y a de l'or,

    Des êtres chers,

    Ou des trésors,

    C'est à mains nues

    Qu'il faut chercher.

    C'est six pieds sous terre,

    sous terrre,

    C'est six pieds sous terre,

    Et je creuse,

    Je creuse,

    Car c'est là,

    c'est sous la terre,

    Douce,

    Argileuse,

    Et  sous mes ongles,

    sur mes mains,

    La pluie coule.

    Elle vient du ciel.

    Douce,

    La boue dans mes cheveux

    Est si douce.

    La pluie ferme mes yeux.

    Moi, je ne vois plus le ciel.

    Soudain, je m'entends rire,

    Quand la pluie

    Sur mes dents vient mourir

    Et moi, j'en ai tant besoin.

    Oui, tant besoin!

    Oh, tant besoin!

    Il faudra bien

    Ne plus me mentir

    Car j'ai bien vu

    Que dans le ciel

    Il n'y a rien

    Je lève  les yeux

    Le jour, la nuit

    Ils m'ont menti

    S'il a de l'or

    Des êtres chers

    Ou des trésors

    C'est à mains nues

    Qu'il faut chercher.

    (paroles; Robert/ Musique; Mathieu Salandin)


    votre commentaire
  •                                TA  TRAINEE

    (de l'album "Six pieds sous terre")

    Jusqu'où va t-elle te traîner?

    Ah, la question est posée!

    De jours de mois en années

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    Ainsi tu l'as surnommée

    Celle qui t'a toujours aimé

    Elle t'a traîné, ta traînée

    Aujourd'hui elle est ereintée...

    L'amour, l'eau fraîche, les cachets

    Sont parfois la panacée

    Des a-amoureux vannés

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    Et si elle doit  te quitter,

    C'est à elle d'en décider

    Même si elle va regretter

    En te voyant décéder...

    ...d'amour, d'eau fraîche et de cachets.

    Peut-être qu'elle va pleurer

    Histoire de s'en consoler

    Elle t'a traîné, ta traînée

    Normal qu'elle soit...

    Cassée.

    Jusqu'où va t-elle te traîner?

    Ah, la question est posée!

    De jours de mois en années

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    (Paroles de Robert et musique de Mathieu Saladin)


    votre commentaire
  •                                TA  TRAINEE

    (de l'album "Six pieds sous terre")

    Jusqu'où va t-elle te traîner?

    Ah, la question est posée!

    De jours de mois en années

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    Ainsi tu l'as surnommée

    Celle qui t'a toujours aimé

    Elle t'a traîné, ta traînée

    Aujourd'hui elle est ereintée...

    L'amour, l'eau fraîche, les cachets

    Sont parfois la panacée

    Des a-amoureux vannés

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    Et si elle doit  te quitter,

    C'est à elle d'en décider

    Même si elle va regretter

    En te voyant décéder...

    ...d'amour, d'eau fraîche et de cachets.

    Peut-être qu'elle va pleurer

    Histoire de s'en consoler

    Elle t'a traîné, ta traînée

    Normal qu'elle soit...

    Cassée.

    Jusqu'où va t-elle te traîner?

    Ah, la question est posée!

    De jours de mois en années

    Elle t'a traîné, ta traînée...

    (Paroles de Robert et musique de Mathieu Saladin)


    votre commentaire
  •                                   LE CHANT DE LA LORELEI

    ( de l'album " six pieds sous terres")

    Dis-moi, mon bateau

    Partirons-nous un jour?

    Dis-moi, mon Amour

    Si nous partions ce soir

    Tout là-bas

    Naviguer dans les eaux

    De douce mémoire

    Dis-moi, mon Amour, mon bateau.

    Mais où donc est-il passé, le passé?

    Au bord des eaux,

    Dans les roseaux.

    Le frémissement du vent?

    Mais où donc  est-il passé, le passé?

    Où donc le cri de Mélusine

    Le chant de Lorelei?

    Dis-moi, mon beau fleuve

    Dis-moi, mon bel Amant

    Si comme deux enfants

    Dans une barque neuve

    Nous allions

    Au fil du souvenir

    Si nous allions, dormant,

    Dis-moi, mon bel Amant, mon fleuve.

    Mais où donc est-il passé, le passé?

    Au bord des eaux,

    Dans les roseaux.

    Le frémissement du vent?

    Mais où donc est-il passé le passé?

    Dans le sillage des grands oiseaux

    Le tourbillon des eaux?

    (Paroles: Jean Roulet/ Musique: Mathieu Saladin)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique